interdit aux moins de 18 ans
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eldémor de Ifondaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldémor de Ifondaud
Humble Voyageur
Humble Voyageur
avatar

Messages : 3
Post Point : 6
Réputation : 1
Date de naissance : 03/06/1988
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Eldémor de Ifondaud   Mar 14 Juin 2011, 6:12 pm


Carte d'identité




Eldémor de Ifondaud
Age: 26 ans
Rang: Humble voyageur
Métier: Commerçant
Orientation Sexuelle: Hétérosexuel
Pays D'origine (si vous êtes un noble voyageur): France
Animaux : [X]Oui []Non
Célébrité: Ben Barnes





Eldémor possède son propre cheval, cadeau de son père pour compenser la frustration de leur séparation. Il s'agit d'un anglo-arabe à la robe blanche immaculée, dont le futur cavalier s’était fait un point donneur de s’occuper tant qu’il en avait la possibilité. Ayant presque grandi avec son jeune propriétaire, l'animal se montre particulièrement docile avec son maitre, lui obéissant parfaitement et réagissant toujours rapidement à ses ordres, cependant il se montre bien trop souvent hargneux avec les inconnus et rechigne souvent à se laisser monter par quelqu'un d'autre, il a ainsi une très mauvaise réputation auprès des palefreniers qui le considère comme une monture très mal dressée. Il répond au doux nom de Royal.

Dans un autre registre Eldémor a pris l’habitude de servir une coupelle de lait chaque matin à une bande de chats errants qui ont pris l’habitude de s’arrêter devant la fenêtre de sa boutique, il les a nommé Marie (la plus imposante, blanche et rousse croisée angora), Anne (Blanche parsemée de larges tâches noires éparses dont l’une couvre son œil et son oreille gauche), Louis (entièrement noir, le plus frêle de la troupe) et Philippe (roux rayé de brun, trois de ses pattes ont l’extrémité blanche tout comme une bonne partie de son museau), prénoms de ses grands parents.






Biographie



Charles et Catherine de Ifondaud incarnaient ce que l’on pourrait considérer comme la parfaite adaptation d’un lignage qui n’était guère plus désiré en France. Le premier appartenait à la prestigieuse, mais désormais désuète, maison d’Orléans tandis que la seconde s’enorgueillissait de son lien de parenté avec l’illustre duché de Bretagne. Tout deux s’étaient unis dans un mariage dénué d’amour, selon une tradition vouée à disparaitre mais à laquelle chacun tenait beaucoup. Cela aurait pu être une réalité bien morne si ce trait de caractère respectif ne les avait pas rapprochés pour les lier d’une profonde complicité charnelle n’ayant finalement rien à envier à la pureté chimérique des mariages d’amour. Bien qu’unis pour de mauvaises raisons, le couple de Ifondaud était parfaitement heureux et se mêlait admirablement bien à une France en pleine mutation, qui faisait pourtant grincer les dents des plus obtus des royalistes.

Charles était ainsi parvenu à retrouver la noblesse qu’il désirait tant dans la bourgeoisie aisée de la troisième république, faisant fortune en développant l’industrie du textile en Loire-Inférieure, Catherine quant à elle, profitait de l’oisiveté des femmes au foyer de la classe supérieure de la ville de Saint Nazaire, rêvant de s’installer un jour à Paris. C’est dans ce contexte que naquit Eldémor, en ce beau matin du 18 février 1887. Il n’était cependant pas le premier enfant du couple, un grand frère l’avait précédé : Juste, et bien que celle-ci n’arrivera que bien plus tard, une jeune sœur : Lydie, était destinée à souder durablement la petite famille. Eldémor fut ainsi éduqué selon les valeurs un peu vieillottes de ses parents, baignant dans une fausse noblesse que l’argent des profits du père nourrissait généreusement, il se découvrit un orgueil infantile particulièrement développé, à peine brimé par l’esprit de compétition que Juste lui imposait en tant que cadet. Il restait malgré tout bien plus sage que son ainé, dont les frasques fatiguaient son père qui se retrouva vite à favoriser son puinée, bien plus prodigue et intéressé par ses activités. En effet, dés qu’il fut en âge d’apprendre à lire et à compter, Eldémor mit un point d’honneur à fourrer son nez dans le commerce de son père, posant des questions sur tout et n’importe quoi afin d’assouvir une soif de connaissance propre à celle des individus qui sont fier de montrer qu’ils sont les meilleurs. Ceci aidant, une grande complicité naquit entre le fils et son géniteur, et celui-ci lui révéla bien vite son rêve : quitter la France dont il n’appréciait guère l’évolution pour faire fortune au cœur de la Russie impériale, ultime symbole à ses yeux, d’une époque qu’il aurait aimé connaitre.
Et pour cela, il avait bien l’intention de profiter de la politique d’industrialisation massive du saint empire ainsi que des relations militaires et économiques favorables entre les deux pays pour y parvenir. Mais pour cela, il se devait d’étendre son activité vers un secteur fort éloigné de la production et l’importation des textiles : le négoce de produits métallurgiques et de machineries de conception française. Charles mit tous ses moyens pour parvenir à cette reconversion, relativement aidé par le soutien morale et enthousiaste de son fils, qui ne se rendait pas compte à ce moment là des conséquences d’une telle réussite.

En effet, alors qu’il était âgé de 12 ans, le rêve de son père se réalisa, les deux petites usines qu’il était parvenu à racheter avait été sélectionnées pour produire des matières premières en direction de l’empire des Romanov, tout cela grâce au développement des voies de chemin de fer et aux relations franco-russe qui avaient permis à la troisième république de damer le pion à un possible partenariat avec l’Angleterre. Eldémor était en joie, mais il déchanta bien vite quand son père lui annonça son départ. Il comptait bien exploiter cette opportunité sans plus attendre et tenait absolument à superviser la construction des futures fabriques en Russie, bien décidé à faire fructifier le plus efficacement possible cette chance inespérée de briller au sein d’un empire qu’il imaginait resplendissant. Pour cela, il céda la gestion complète de ses unités françaises à son frère, l’oncle d’Eldémor, il confia à Juste la protection de Catherine qu’il abandonnait également, lui offrant tout de même comme compensation, la réalisation de son propre rêve : une résidence à Paris et enfin, à Eldémor qui avait toujours apprécié la compagnie des animaux, il offrit un jeune poulain ainsi qu’une promesse de l’accueillir à bras ouvert à Saint Petersbourg, une fois que celui-ci serait devenu un homme prêt à l’épauler dans cette aventure sur le chemin de la richesse en terre Impériale.

Bien décidé à raccourcir cette période, le jeune héritier travailla d’autant plus dur dans ses études, tant qu’il pu intégrer un prestigieux lycée parisien ou il suivi avec passion l’enseignement des sciences économiques, il sorti parmi les major de sa promotion à l’âge de 20 ans, récompensé par une licence et un Diplôme d'étude supérieur de l’université de Paris.
Auréolé de cette première réussite, il fut sollicité pour obtenir une agrégation, mais refusa, préférant réaliser son service militaire : dernier rempart entre lui et son désir de départ. Cette période dura trois ans et bien qu’il y brilla moins que du temps des bancs de l’école, il y fit une excellente impression et n’eut pas à rougir des appréciations de ses supérieurs.

Cette dernière formalité accomplie, il était désormais libre de tout engagement et pu enfin embarquer pour Saint Petersbourg avec la bénédiction de sa mère, de son frère et de sa sœur. Il n’emporta avec lui que bien peu de choses en dehors du cheval que lui avait offert son père et dont il espérait bien lui vanter les mérites afin qu’il soit une preuve de plus des efforts qu’il avait fourni pour lui plaire et se montrer digne de lui.
Le voyage fut très long et l’accueil pas aussi chaleureux que ce qu’il avait espéré, son père avait bien changé en 11 ans. La petite étincelle de complicité qui les unissait naguère avait été soufflée par l’air glacial de la capitale du Nord et un nouveau soleil brillait dans le cœur de Charles : celui-ci n’était rien de moins que le luxe dont il jouissait désormais grâce au dynamisme de ses différentes filiales installées dans l’empire. Il n’en gardait pas moins une certaine affection pour son fils et l’accepta dans son monde, lui montrant à quoi ressemblait sa nouvelle vie, sans accorder le moindre regard ou la moindre interrogation sur ce qu’Eldémor avait pu faire durant leur séparation : il ne le félicita pas de ses réussites qui devaient paraitre bien ternes au regard des siennes.

Ce n’était pas grand-chose, mais cette petite désillusion eut pour effet d’entrainer le jeune français dans une période dépressive, bercé par un mal du pays particulièrement tenace, il se soigna de la même façon qu’avait du le faire son père : en vivant dans l’excès de l’argent roi, des filles faciles et de l’alcool à profusion. Il vécu selon un train de vie frénétique pendant plusieurs mois, enchainant les aventures, jusqu'à ce fameux soir où, participant à une fête organisée par la garde impériale, il se rapprocha d’une jeune fille à la beauté époustouflante et quelque peu éméchée avec qui il entretint une discussion particulièrement délicieuse sur les richesse de l’empire de Nicolas II. Après cela, il ramena la jeune fille chez elle, au palais impériale, ce qui ne le surprit qu’à moitié étant donné le nombre effarant de personne qui devait y vivre.

Ce ne sera que quelques semaines plus tard, alors qu’il se baladait à cheval près du domaine du Tsar qu’il eut le plaisir de rencontrer à nouveaux cette compagne d’un soir. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu’il s’agissait tout bonnement de la grande duchesse Tatiana Nikolaïevna de Russie ? L’apprendre ne fit que la rendre encore plus séduisante à ses yeux et il entretint bien vite avec elle une relation discrète et platonique qui déboucha vers la naissance de sentiments plus profonds, fort heureusement partagés.
Heureux d’avoir trouvé en Russie, un second souffle grâce à cet amour inespéré, Eldémor formula le vœu de prendre son indépendance vis-à-vis de son père, et, se lançant un défi à lui-même, revint aux premiers amours de son père : le commerce de textile afin d’ouvrir une boutique de robes de luxe en plein Saint Petersbourg. Il espérait bien faire sa fortune à sa façon, et gagner ainsi, à la seule grâce de son mérite, le droit de demander la main de Tatiana à son père : l’empereur de toutes les Russies, le tsar Nicolas II.







Vous




Pseudo: Yo
Age: 23 ans
Taux d'activité par semaine: 4/7
Code du règlement: [Validé by Tatiana rrrr ♥]
Comment trouvez-vous LDDR? C’est original comme contexte, je n’ai pas l’habitude ^^
Comment avez vous trouvez LDDR? Tatiana qui m’a sauté dessus
Autre: Chaud d'ouvrir mon livre d'histoire ^^ j'espère ne pas avoir écrit quelque chose de trop incohérent







Dernière édition par Eldémor de Ifondaud le Mer 15 Juin 2011, 5:29 pm, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaak Nazarovitch Volya
Employé Royaux
Employé Royaux
avatar

Messages : 85
Post Point : 1
Réputation : 1
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Eldémor de Ifondaud   Mar 14 Juin 2011, 6:25 pm

Jolie fiche, mais il manque le code Very Happy

Pour le reste, je laisse Tatia te valider puisque ton perso est lié au sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldémor de Ifondaud
Humble Voyageur
Humble Voyageur
avatar

Messages : 3
Post Point : 6
Réputation : 1
Date de naissance : 03/06/1988
Date d'inscription : 13/06/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Eldémor de Ifondaud   Mar 14 Juin 2011, 7:32 pm

Le code est ajouté Smile

Fiche Validé By Tatiana ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatiana N. de Russie
Famille Royale
Famille Royale
avatar

Messages : 83
Post Point : 11
Réputation : 1
Date de naissance : 07/05/1991
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Eldémor de Ifondaud   Mar 14 Juin 2011, 7:39 pm

Et bien et bien...

Na je te valide pas, pas envie =D Attend demain pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lddr.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eldémor de Ifondaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eldémor de Ifondaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Dynastie des Romanov, ré-écrivez l'histoire tragique d'une monarchie. ::  ::  :: Acte Validé-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com